11.09.2019, 15:30

Gérald Antille anime la Marche des cépages avec ses vinyles et son triporteur

chargement

Il a l’habitude de positionner son triporteur sur le parcours. Samedi, il sera à Muraz.

Portrait Cet habitant de Venthône, amateur de voitures anciennes et de vinyles, participe à chaque balade gustative entre Sierre et Salquenen.

Installé à une table du Château de Villa, l’un des départs de la Marche des cépages, Gérald Antille se révèle intarissable sur cette découverte de plus de 50 vignerons-encaveurs positionnés sur les 8 kilomètres de parcours. Son portable l’interrompt. C’est «le vin du glacier» de Léo Devantéry qui lui sert de sonnerie. Le sourire de ce Valaisan s’élargit. Il aime les titres de ce musicien et chansonnier, comme celui portant sur la raclette. «Je collectionne les vinyles, je choisis souvent «Grüezi wohl, Frau Stirnimaa», «Swiss Lady» ou les incontournables Fifres et Tambours de Saint-Luc et fréquemment, les participants me demandent de danser avec eux.»

Sur son triporteur italien des années 70, il rythme le pas des marcheurs. «Un jour, il faisait tellement chaud que des disques ont ondulé. Mais pas de souci, j’ai pu les remplacer, je possède 6000 33 tours et les 45 tours, je ne les compte plus.» Sa fidélité à la manifestation dont la 29e édition est programmée samedi est exemplaire. «Mon ami d’enfance, qui est président, m’a contacté. Je trouve que l’ambiance est magique.» Guy Loye acquiesce: «Il est bénévole aussi, c’est un passionné comme nous qui aime les gens.»

Gérald Antille a pris part à pratiquement tous les rendez-vous, à une exception près. «J’avais un mariage dans la famille.» La rencontre d’œnotourisme lui plaît tellement qu’il a toujours réussi à aménager son emploi du temps. «Lorsque j’étais maître professionnel pour les coiffeuses à Sion, la Marche des cépages était toujours programmée le même jour que la remise des diplômes, je dînais avec mes élèves puis je venais ici.»

 

Celui qui n’a jamais participé ne connaît pas le paradis sur terre
Gérald Antille, un des bénévoles de la manifestation

Avant sa retraite, il n’hésitait pas non plus à présenter la formule vitivinicole à ses pairs. «Je distribuais des flyers dans tous les casiers.» Il savait se montrer persuasif. Son enthousiasme fait merveille: «Celui qui n’a jamais participé ne connaît pas le paradis sur terre.»

Au cœur des fêtes

Les rencontres festives, Gérald Antille les affectionne. A tel point qu’il en met sur pied régulièrement. Il a eu l’idée d’une foire aux vinyles dans son village. Cette année, il a lancé l’Oldtimer Expo qui a connu un joli succès. Il est aussi connu pour organiser l’apéritif à la déchetterie les mercredis et les samedis. Et il sait recevoir. «La tête d’affiche, c’est Pippo, je l’appelle «mon chef». On y grille le foie gras du pauvre, à savoir le cervelas et en hiver, on sert le vin chaud et la soupe aux légumes.»

Ce Sierrois s’y connaît pour surprendre. Il y a longtemps, n’avait-il pas ouvert un salon de coiffure dans un décor western à Sierre? Les lieux chargés d’histoire, il les apprécie puisqu’il officie également comme intendant du château de Venthône. Le 14 septembre, placé à Muraz, il accueillera d’ailleurs les amateurs de vin et de beaux paysages comme des seigneurs.

 

A lire aussi: toutes les infos

A lire aussi: Sierre/Salquenen: trois raisons d’aller apprécier les richesses du terroir à la Marche des cépages

 

55 haltes au menu

Le Prix suisse de l’œnotourisme a récompensé en 2018 la Marche des cépages. Une belle invitation à parcourir les 8 kilomètres par le Sentier viticole de Sierre à Salquenen. La balade gustative peut débuter aux deux extrémités. «Le promeneur se voit proposer 55 haltes», souligne Guy Loye, président de l’association In Vino Veritas. «A chacune, on lui suggère de découvrir les particularités du vin et de déguster des plats qui composent un menu typique.» La richesse des cépages valaisans et du travail des vignerons ont à certaines éditions attiré plus de 9000 participants. 80 panneaux explicatifs complètent le cheminement. De plus, avec le billet d’entrée, des visites libres du Musée du vin, de l’Espace terroirs à Miège et du Musée C.C Olsommer sont possibles.

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top